La famille du Rugby, vivre sa passion .. c'est 'Rugby et Compagnie'
 
AccueilGalerieRechercherS'enregistrerConnexion
-78%
Le deal à ne pas rater :
Batterie externe 26800 mAh à charge rapide
23.95 € 110 €
Voir le deal

 

 Montauban

Aller en bas 
AuteurMessage
Aurel
Joue en Fédérale 1
0000000000-------
Aurel

Masculin
Nombre de messages : 2079
Age : 37
Supporter(trice) : Cbas ! Cbas !
Date d'inscription : 25/04/2006

Montauban Empty
MessageSujet: Montauban   Montauban EmptyMer 7 Juin 2006 - 12:14

Cassin signe à Montauban
Jean-Emmanuel Cassin a signé un contrat de deux ans en faveur du club de Montauban, qui fera son retour la saison prochaine dans le Top 14. Cassin (1,76 m, 84 kg) est un ancien treiziste associé à Jean-Charles Cistacq au sein de l'attaque de Pau, qui n'a pas réussi à sauver sa place parmi l'élite.


Après les signatures des Français Camille Traversa (Toulon), Patrick Blanco (Agen), Benjamin Sa (Metro Racing), Jean-Philippe Viard (Narbonne), Michaël Etchevarria (Biarritz), des Uruguayens Pablo Lemoine (Stade Français) et Nicolas Brignoni (L'Aquila/ITA), de l'Argentin Pablo Henn (Stade Français), du Roumain Petre Mitu (Tarbes) et de l'Irlandais Rowan Frost (Ulster), Montauban devrait bientôt recruter sa 12e et dernière recrue, a précisé le club.

source : rugby-hebdo.fr
Revenir en haut Aller en bas
DonBilly
Joue en Division H.
0000000----------
DonBilly

Masculin
Nombre de messages : 536
Age : 133
Supporter(trice) : Paris, France
Date d'inscription : 09/12/2004

Montauban Empty
MessageSujet: Re: Montauban   Montauban EmptyJeu 8 Juin 2006 - 5:36

Il fut un très grand joueur de XIII il était parti en Australie puis il fut le leader de l'équipe de France:

Citation :
Jean-Emmanuel Cassin, le visage du nouveau XIII

Rugby à XIII. Coupe du monde. Le trois-quarts centre a été l’un des artisans de la victoire tricolore (28-Cool hier sur les Tonga. Portrait.

De notre envoyé spécial

à Carcassonne.

L’équipe de France a causé une surprise, hier à Carcassonne, en triomphant des Tonga : 28 à 8. Les Bleus conservent toutes leurs chances d’atteindre les quarts de finale, ce qui est l’objectif affiché. Sur le terrain, le trois-quarts centre Jean-Emmanuel Cassin, très présent dans le jeu, a participé au feu d’artifice de l’attaque française, même s’il n’a pas inscrit d’essai.

Le XIII français compte beaucoup sur le jeune Cassin. À vingt ans, il se situe à l’orée d’une prometteuse carrière. Le Toulousain symbolise à la fois la continuité (son père fut international treiziste, ce sport se perpétuant souvent par lignée familiale) et l’annonce des changements à venir. Jean-Emmanuel Cassin, déjà champion de France cette année avec les Spacer’s de Toulouse, est de ceux qui veulent hisser le XIII tricolore au plus haut niveau. Il s’en donne aussi les moyens. L’été dernier, à peine le championnat français achevé, il s’est envolé pour Sydney, la Mecque du rugby à XIII. Dans la capitale australienne, il a porté pendant deux mois les couleurs du club de Penrith : " Je n’ai que des superlatifs pour décrire ce que j’ai vécu là-bas. C’est un autre monde. Le XIII y est le sport national. Les joueurs sont totalement professionnels. Ils sont plus forts physiquement, techniquement, ils sont plus souples, s’inspirent du football américain. "

Cassin a découvert à Sydney des clubs richissimes possédant des casinos avec des centaines de machines à sous, des hôtels, des restaurants, un parcours de golf... Il a aussi découvert la loi, rude mais bien acceptée, de la concurrence. Jean-Emmanuel a d’abord évolué dans l’équipe de Penrith des moins de vingt et un ans, puis dans l’équipe réserve, avant de s’entraîner avec les stars de l’équipe première. Cruelle réalité, un titulaire du XIII de France n’est que remplaçant dans un club australien...

L’essai effectué aux antipodes, avec deux entraînements quotidiens, fut éprouvant physiquement pour le jeune Français. Éprouvant, mais formateur. Depuis qu’il est revenu d’Australie, Jean-Emmanuel Cassin a effectué de notables progrès : " Je vais plus vite, je suis plus tonique et plus apte à prendre des décisions rapidement. "

Pendant l’intersaison, Jean-Emmanuel n’a pas effectué de coupure, se soumettant au contraire aux cadences infernales des entraînements australiens. " Il faut que je fasse attention, admet-il. J’enchaîne les matchs de haut niveau et il va falloir que je me ménage des moments de récupération. Sinon, je risque une grave blessure. "

Le trois-quarts centre toulousain a visiblement pris goût à ce XIII australien. Les dirigeants de Penrith lui ont d’ailleurs proposé de revenir, une fois la Coupe du monde terminée. Jean-Emmanuel, même s’il est tenté par l’aventure 100 % professionnelle, continuera néanmoins de porter le maillot violet de Toulouse : " Je suis sous contrat avec les Spacer’s et je préfère finir mes études afin d’assurer mes arrières. Je suis en première année de STAPS et je me destine au professorat d’éducation physique et sportive. Les études priment sur le reste. Et puis, je n’ai pas trop le cour à quitter la France. "

Aussi ne retournera-t-il en Australie que l’été prochain, pendant l’intersaison française. Alors Jean-Emmanuel Cassin sera-t-il un jour professionnel à temps plein ? " Pourquoi pas ? " s’interroge-t-il. Avant de poursuivre : " En France, le professionnalisme se met tout doucement en place. Aux Spacer’s, nous avons déjà un partenariat avec des entreprises, un environnement économique. Les efforts des joueurs pour apporter plus de sérieux ne sont pas toujours reconnus par les médias. Cette Coupe du monde permettra d’augmenter le nombre de licenciés. Et si nous faisons beaucoup de matchs comme celui face aux Tonga, le XIII français a de beaux jours devant lui... "

Bruno Vincens

http://www.humanite.presse.fr/popup_print.php3?id_article=234091

Puis pour des raisons économiques compréhensibles il est passé à 15:

Citation :
Reconversion
Manu Cassin apprend à jouer jusqu’à Quinze


Ancien international, vedette du Treize de France, Jean-Emmanuel Cassin est passé au Quinze l’an dernier. Sous le maillot de Biarritz - actuel leader de la poule une du Top 16 -, il découvre un nouveau sport.

Biarritz (Pyrénées-Atlantiques),

correspondant particulier.

Comment s’est effectué votre passage au Quinze ?

Jean-Emmanuel Cassin. Après la Coupe du monde du Treize, en 2000, j’ai été sollicité par des clubs français quinzistes et des clubs étrangers treizistes. Je voulais connaître l’aventure professionnelle, progresser dans le sport. Quand on pratique un sport, c’est aussi pour être reconnu. Je voulais également continuer mes études car, dans le rugby, on ne gagne pas assez d’argent pour capitaliser. Il faut assurer ses arrières. Si j’étais parti à l’étranger, j’aurais dû abandonner mes études. J’ai donc signé au Biarritz olympique (BO). Le club a une convention avec l’université de Bordeaux. Parallèlement au rugby, je fais une licence STAPS pour devenir, sans doute, professeur d’éducation physique et sportive. Au BO, il n’y a pas de stéréotypes sur les treizistes : nous ne sommes pas considérés comme des bourrins incapables de faire une passe. Cela a facilité mon intégration.

Quelle comparaison faites-vous entre les deux sports ?

Jean-Emmanuel Cassin. En France, le quinze est plus professionnel. Il existe autour de lui un environnement médiatique, un public. Tout ce que je n’aurais jamais pu connaître à treize. Il faut être réaliste : l’avenir est dans le quinze. Mais je ne dirai jamais de mal du treize : c’est dans ce sport que j’ai débuté, que j’ai grandi.

Comment vous êtes-vous adapté aux phases de jeu du Quinze ?

Jean-Emmanuel Cassin. · treize, la défense adverse se tient à dix mètres, alors qu’à quinze, elle est beaucoup plus proche. La défense arrive plus vite sur l’attaquant. Et là, j’ai eu du mal. Même encore aujourd’hui, il m’est difficile de me régler par rapport à la défense adverse. Il m’arrive d’avoir des automatismes du jeu à treize. L’adaptation ne se fait pas du jour au lendemain. On n’anticipe pas le jeu de la même façon. · treize, un trois-quarts touche plus de ballons et peut prendre plus de risques. · quinze, il ne faut pas partir tout seul à l’attaque. Cette saison, je parviens mieux à anticiper les attaques, à comprendre le jeu. L’an dernier, je courais beaucoup sans trop savoir où j’allais. Autres différences : à treize, les impacts sont plus rudes, l’effort est bref et violent ; tandis qu’à quinze, l’effort est long, endurant, les courses plus longues.

Comment votre entraîneur, Patrice Lagisquet, vous apprend-il les ficelles du Quinze ?

Jean-Emmanuel Cassin. Il m’a d’abord invité chez lui pour deux séances de vidéo et pour m’expliquer le rôle du trois-quarts centre, ce qu’il fallait faire. · l’entraînement, il passe parfois plus de temps avec moi. Il m’aide. Il sait initier les treizistes au jeu à quinze !

Òtes-vous gêné dans le jeu au pied, beaucoup plus important dans le rugby à quinze ?

Jean-Emmanuel Cassin. Un trois-quarts centre est moins concerné par le jeu au pied qu’un ailier ou un ouvreur. Je travaille tout de même ce secteur. J’ai du mal. Pendant les entraînements, je me fais chambrer par mes coéquipiers.

Comment jugez-vous votre reconversion ?

Jean-Emmanuel Cassin. Elle n’est pas terminée. Globalement, je suis content, mais il me reste des choses à apprendre à quinze.

Que pensent les treizistes de votre départ ?

Jean-Emmanuel Cassin. Ils ne m’en veulent pas du tout. Quand ma décision a été prise, je suis allé voir Carlos Zalduendo, le président des Spacers de Toulouse, le club où j’évoluais. Mon départ, il s’en doutait. Il aurait préféré que j’aille dans un club treiziste à l’étranger, mais il ne m’en veut pas. J’ai aussi discuté avec Gilles Dumas, l’entraîneur de l’équipe de France de Treize : il a compris. J’ai gardé beaucoup d’amis treizistes.

En 2000, vous étiez champion de France du Treize avec les Spacers de Toulouse et en 2002 champion de France du Quinze avec Biarritz. Quel est votre meilleur souvenir ?

Jean-Emmanuel Cassin. Le plus beau titre, c’est celui avec les Spacers, parce que c’est le premier, tout simplement. La finale avec le BO, je l’ai vécue dans les tribunes du Stade de France. C’est frustrant. Mais quand nous sommes revenus à Biarritz, il y avait dix mille personnes dans les rues. Je n’aurais jamais pu vivre ça avec le Treize. Ça restera un souvenir énorme.

Comment expliquez-vous qu’un titulaire en équipe de France de rugby à treize ne soit que remplaçant dans un club de rugby à quinze ?

Jean-Emmanuel Cassin. Le niveau est plus élevé à quinze parce que c’est un sport plus professionnel. On s’entraîne deux fois par jour. Il y a aussi plus de concurrence. Surtout au BO, où il y a trente-cinq joueurs sous contrat. Au début, je ne jouais pas beaucoup : ça m’a fait douter. Patrice Lagisquet a instauré un système de rotation des centres et je suis maintenant titulaire un match sur deux. Ne pas disputer la finale a été pour moi une grande déception, mais j’ai accepté la décision de l’entraîneur. Nous n’en avons pas parlé. Sans doute Patrice Lagisquet a dû penser que je manquais d’expérience pour une finale.

Vous avez été international à treize. Espérez-vous maintenant porter le maillot du Quinze de France ?

Jean-Emmanuel Cassin. Viser le Quinze de France peut paraître prétentieux, mais j’ai connu neuf sélections à Treize alors que je n’avais que vingt et un ans. Et ces souvenirs sont inoubliables. Quoi de plus beau que d’être international au Quinze après l’avoir été au Treize ? Mais il ne faut pas brûler les étapes. Chaque chose en son temps. La saison passée, j’ai été sélectionné en équipe de France universitaire et nous avons remporté le Tournoi des V Nations.

Entretien réalisé par

Bruno Vincens

http://www.humanite.fr/popup_print.php3?id_article=40967
Revenir en haut Aller en bas
Aurel
Joue en Fédérale 1
0000000000-------
Aurel

Masculin
Nombre de messages : 2079
Age : 37
Supporter(trice) : Cbas ! Cbas !
Date d'inscription : 25/04/2006

Montauban Empty
MessageSujet: Re: Montauban   Montauban EmptySam 24 Juin 2006 - 7:31

sport24 a écrit:

Le Montauban Tarn et Garonne a annoncé ce vendredi la signature du demi de mêlée du Stade Toulousain, Julien Audy, pour la saison prochaine.

Montauban prépare la saison prochaine. Le club, promu dans le Top 14, a fait signer le jeune demi de mêlée toulousain, Julien Audy, âgé de 20 ans, selon le site officiel du club. Il s’agit de la 12e recrue du MTG XV

_________________
Montauban Chabalimpact3ms3ul3
Revenir en haut Aller en bas
Aurel
Joue en Fédérale 1
0000000000-------
Aurel

Masculin
Nombre de messages : 2079
Age : 37
Supporter(trice) : Cbas ! Cbas !
Date d'inscription : 25/04/2006

Montauban Empty
MessageSujet: Re: Montauban   Montauban EmptyVen 30 Juin 2006 - 7:22

sport24 a écrit:


La troisième ligne sud-africain Braam Immelman s’est engagé pour deux saisons à Montauban.

Sélectionné à 14 reprises chez les Springboks, Braam Immelman rejoint Montauban pour deux saisons. Le troisième ligne de 24 ans évoluait la saison passée au sein du Super 12 avec l’équipe des Sharps.


_________________
Montauban Chabalimpact3ms3ul3
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Montauban Empty
MessageSujet: Re: Montauban   Montauban Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Montauban
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rugby et Compagnie :: *** Secteur Technique *** :: Contrats & Transferts-
Sauter vers:  
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser