Rugby et Compagnie
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


La famille du Rugby, vivre sa passion .. c'est 'Rugby et Compagnie'
 
AccueilGalerieRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -20%
Microsoft Manette Xbox One sans Fil + Câble pour ...
Voir le deal
47.99 €

 

 L'essai du bout du monde

Aller en bas 
AuteurMessage
Matabiau
Joue en 5ème Série
0----------------
Matabiau

Masculin
Nombre de messages : 49
Age : 59
Supporter(trice) : ST
Date d'inscription : 15/02/2006

L'essai du bout du monde Empty
MessageSujet: L'essai du bout du monde   L'essai du bout du monde EmptyLun 27 Fév 2006 - 14:24

Celui qui donne la victoire dans les dernières minutes du second test All Blacks-France en 1994.
Un véritable bijou France

http://taipanos.free.fr/Vid%e9o/hist_1994.avi

C’était encore le temps des longues tournées où on emmenait une trentaine de joueurs pour jouer deux matchs par semaine chez le pays hôte avec au moins deux ‘’test-matchs’’ réglant une suprématie toujours provisoire. Le mercredi, les ‘’réservistes’’ affrontaient une rugueuse équipe de province ou une sélection ‘’espoir’’ dans des stades plus modestes mais non moins passionnés.
Cette tournée-là fut la dernière du temps de l’amateurisme. Un an plus tard, à l’issue de la troisième Coupe du monde disputée en Afrique du Sud, l’International Rugby Board passait au ‘’rugby open’’. Après plus d’un siècle d’amateurisme pur et dur, hérité de la philosophie conservatrice des plus anciens collèges du royaume, les vieux bonzes de la noble assemblée ouvraient la possibilité de rémunérer les pratiquants.
Mais revenons donc à cet été 1994…
Le XV de France s’embarque alors pour le ‘’pays au long nuage blanc’’. Une escale sportivo-gastronomique est prévue au Canada. En fait, la délégation tricolore est invitée à un copieux banquet organisé par de grands chefs français à Toronto le mardi soir et le lendemain, les réservistes canadien leur donnent bien de la misère sur le pré. Le samedi, les fiers joueurs à la feuille d’érable gagnent le test-match bucolique près d’Ottawa (18-16). Le camouflet est doublé de l’expulsion de Philippe Sella, qui joue son 99e match sous le maillot bleu, confondu par un arbitre de touche bigleux alors qu’il séparait deux belligérants. Après visionnement vidéo, fait unique dans les annales rugbystiques, cette tâche sera effacée de sa carrière exemplaire et des excuses lui seront même présentées…
Mais cet intermède nord-américain est vite rangé au rayon des souvenirs pittoresques. Le XV de France n’a toujours gagné qu’un seul test-match en Nouvelle-Zélande, ce fameux 14 juillet 1979 où l’équipe de Jean-Pierre Rives renversa tous les pronostics à Auckland après un calamiteux échec dans l’antre de Christchurch.
Et c’est encore dans la petite ville de l’île du sud, où la ferveur va jusqu’à éteindre toute lumière à l’arrivée des adversaires, débarquant alors dans un noir total, que les Tricolores jouent le premier test-match après quelques matchs de réglage ici et là.
Les ‘’All Blacks’’ font débuter à l’aile ce jour-là un ancien troisième ligne de formation, d’origine tongienne : Jonah Lomu, qui est déjà une célébrité à 18 ans, et ses mensurations font réfléchir les trois-quarts Français, 1 mètre 96 et 118 kilos ! La solution préconisée : son vis-à-vis se jette dans ses jambes et un partenaire (ou deux) vient tout de suite l’aider à le faire tomber… La première balle sur son aile montrera au phénomène toute la détermination des Bleus Emile N’Tamack et Philippe Sella qui l’arrêtent net. Le pack français, lui, met la main sur le ballon et l’affaire est pliée : ‘’The House Of Pain’’ est vaincue et applaudit les vainqueurs (22-Cool. Les observateurs locaux sont impressionnés par le deuxième ligne Olivier Merle qui gagne un surnom à la hauteur de son physique (2,02 m et 125 kilos) : ‘’The Man And A Half’’ (‘’L’homme et demi’’). Un écart de quatorze points peut paraître bien mince mais, encore à cette époque pas si lointaine, ce fut le plus important concédé en un siècle par les Néo-Zélandais. Australiens (à deux reprises dont une fois en Nouvelle-Zélande) et Sud-Africains étant les seuls alors à avoir fait aussi bien !
Le résultat de ce premier test-match déchaîne la presse locale qui met une pression terrible sur les All Blacks du capitaine Sean Fitzpatrick. La remontée de bretelles est également interne, les entraînements se font à huit-clos et le talonneur, leader incontesté de l’équipe, promet « l’enfer » aux Français à l’Eden Park d’Auckland, lieu du second et dernier affrontement…
Sur la première mêlée du match, le capitaine All Black joue les provocateurs : avec ses dents, il arrache le bandeau de son vis-à-vis, Jean-Michel Gonzales, capitaine de l’Aviron Bayonnais, Basque et taiseux. Il attendra son heure et, peu de temps après, retournera proprement Fitzpatrick parti au ras d’un maul… Le combat est intense et les Noirs, déchaînés, mènent au score tout le match, mais un essai sur interception d’Emile N’Tamack permet aux Bleus de rester à portée de l’exploit (20-17) alors que le match rentre dans sa dernière minute.
Dominés par la fougue des Néo-Zélandais, les Français vont alors, une fois de plus, faire parler ce que les Anglo-Saxons ont appelé le ‘’French Flair’’, cette capacité au moment le plus inattendu de sortir une action hors-norme, comme touchée par la grâce.
Il reste donc une minute à jouer et, une nouvelle fois, les Tricolores sont repoussés dans leurs vingt-deux mètres par le pied de l’ouvreur Black. Le capitaine et ailier Philippe Saint-André se replie et relance au centre du terrain. Plaqué, il libère son ballon et le talonneur Jean-Michel Gonzales joue les demi de mêlée à l’appel de son ouvreur Christophe Deylaud pour une ligne d’attaque improvisée mais en place pour la grande chevauchée. Le premier relayeur est Abdelatif Benazzi, troisième ligne, qui feinte la passe, accélère, va au contact et sert N’Tamack qui prend l’intérieur en rentrant dans le camp néo-zélandais pour croiser avec l’autre troisième ligne Cabannes. La défense est embarquée sur l’extérieur et une nouvelle passe croisée vers Yann Delaigue achève la manœuvre. Le trois-quart centre fixe le dernier défenseur et sert le demi de mêlée Accoceberry qui assure une dernière passe (inutile) à l’arrière Sadourny qui se jette dans l’en-but flanqué de son capitaine et instigateur de l’action…
20-23 avec la transformation de Deylaud, l’Eden Park, incrédule, s’est levé et applaudit les ‘’Flying Frenchmen’’. Le quotidien britannique Sunday Times l’appellera « The Try of the Century » (« L’essai du siècle »).
Ce fut aussi celui d’une victoire historique dans cette série de test-matchs, la première d’une équipe de l’hémisphère Nord en Nouvelle-Zélande, exploit seulement réalisé par les Springboks Sud-Africains au cours du siècle finissant. L’équipe de l’entraîneur Pierre Berbizier rentre dans l’histoire par la grande porte et par la grâce de ce que l’hebdomadaire français du rugby Midi Olympique appellera joliment « L’essai du bout du monde ».

Source:http://www.rugby-nomades.qc.ca/index.html
Revenir en haut Aller en bas
DonBilly
Joue en Division H.
0000000----------
DonBilly

Masculin
Nombre de messages : 536
Age : 134
Supporter(trice) : Paris, France
Date d'inscription : 09/12/2004

L'essai du bout du monde Empty
MessageSujet: Re: L'essai du bout du monde   L'essai du bout du monde EmptyLun 27 Fév 2006 - 14:48

Je me rappelle très bien de la série gagnée en Nouvelle -Zélande. J'aimerais beaucoup revoir ces matchs dans leur intégralités. Si l'un d'entre vous a conservé ces matchs sur bande magnétique ou autre, je suis preneur.
Revenir en haut Aller en bas
sha
Joue en Fédérale 2
000000000--------
sha

Masculin
Nombre de messages : 1680
Age : 53
Supporter(trice) : Equipe de France, All Blacks et le CASL
Date d'inscription : 06/04/2005

L'essai du bout du monde Empty
MessageSujet: Re: L'essai du bout du monde   L'essai du bout du monde EmptyLun 27 Fév 2006 - 22:49

Je l'ai revu sur ESPN.C'etait enorme
Revenir en haut Aller en bas
http://www.chez.com/rugbytignes/
Steyn
Joue en 3ème Série
000--------------
Steyn

Masculin
Nombre de messages : 148
Age : 31
Supporter(trice) : Springboks
Date d'inscription : 25/12/2006

L'essai du bout du monde Empty
MessageSujet: Re: L'essai du bout du monde   L'essai du bout du monde EmptyMer 11 Juil 2007 - 19:32

Idem, j'ai revu les 2 matchs de la tournée 94 contre les All Blacks, avec Berbizier aux manettes. C'était autre chose que les matchs sécurisés de l'EDF sous l'ère Laporte!

D'ailleurs après avoir revu plusieurs matchs de l'époque, je dois dire que Phillipe Sella était vraiment un joueur énorme et inégalable! Je me demande si l'équipe de France sera capable de retrouver un joueur de tel envergure. Ca vaut de même pour Jean Pierre Rives et Walter Spanghero.
Revenir en haut Aller en bas
http://sarugby.skyblog.com
Titi
Joue en Fédérale 3
00000000---------
Titi

Masculin
Nombre de messages : 1138
Age : 45
Supporter(trice) : CSBJ
Date d'inscription : 14/02/2005

L'essai du bout du monde Empty
MessageSujet: Re: L'essai du bout du monde   L'essai du bout du monde EmptyMer 11 Juil 2007 - 20:17

Allez, je vais venir foutre ma merde là au milieu :

[mode "je-fous-ma-merde" ON]
L'appellation "essai du bout du monde" n'est-elle pas attribuée à l'essai de Blanco en demi-finale du mondial 87 face à l'Australie ?? Essai qui là aussi donne la victoire à l'arrachée aux français ??
Bien sûr y a pas de copyright, mais bon... Méga rigolade Méga rigolade
[mode "je-fous-ma-merde" OFF]

_________________
Titi.
Citation :
Le supporter n'est peut-être pas sur le pré, mais il n'est pas con non plus.
Citation :
Après Martinet, on a Catinot.
Après la salade, on a le fromage de chèvres...
Revenir en haut Aller en bas
http://supratiti.free.fr/upload/index.php
Sympathy For The Devil
Joue en 1ère Serie
00000------------
Sympathy For The Devil

Nombre de messages : 253
Supporter(trice) : Toulon
Date d'inscription : 21/02/2005

L'essai du bout du monde Empty
MessageSujet: Re: L'essai du bout du monde   L'essai du bout du monde EmptyVen 20 Juil 2007 - 7:50

Steyn a écrit:
Idem, j'ai revu les 2 matchs de la tournée 94 contre les All Blacks, avec Berbizier aux manettes. C'était autre chose que les matchs sécurisés de l'EDF sous l'ère Laporte!

D'ailleurs après avoir revu plusieurs matchs de l'époque, je dois dire que Phillipe Sella était vraiment un joueur énorme et inégalable! Je me demande si l'équipe de France sera capable de retrouver un joueur de tel envergure. Ca vaut de même pour Jean Pierre Rives et Walter Spanghero.
Ouais enfin, faut pas oublier que Berbizier était critiqué à l'époque pour pratiquer justement un jeu sécurisé, et que la tournée 94 fait exception à la règle et doit surtout son succès au débutant Lomu qui se faisait trouer en défense, et à un essai miracle à la dernière minute du second test...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




L'essai du bout du monde Empty
MessageSujet: Re: L'essai du bout du monde   L'essai du bout du monde Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
L'essai du bout du monde
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rugby et Compagnie :: *** Manifestations Ovales *** :: ** Le Rugby d'Antan .. à l'époque ** :: Equipes & Formations-
Sauter vers:  
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser