La famille du Rugby, vivre sa passion .. c'est 'Rugby et Compagnie'
 
AccueilMembresGroupesCalendrierGalerieRechercherFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'arbitrage et la mêlée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sp@RtiS
Joue en Fédérale 3
00000000---------
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1187
Age : 32
Supporter(trice) : Tou-lou-sains, Tou-lou-sains.
Date d'inscription : 06/02/2006

MessageSujet: L'arbitrage et la mêlée   Mar 13 Jan 2009 - 15:10

Voici un article de Pierre Villepreux pour Rugbyrama.fr, qui remet en question les règles actuelles de la mêlée fermée et de son arbitrage.
Pour info certaines diversités existent entre les niveaux, à savoir par exemple que la fameuse règles de la poussée de 1m50 maximum cité à la fin de sa chronique existe déjà pour toutes les divisions inferieures à la Fédérale 2.



La mêlée est-elle arbitrable ?

Cette semaine, notre chroniqueur Pierre Villepreux expose des solutions pour que les phases de mêlées soient plus simples à arbitrer. Pour lui, il faut remplacer les arbitres de touche par des arbitres assistants.

Une discussion à bâtons rompus avec Michel Lamoulie (superviseur des arbitres à l"IRB), nous a amenés à discuter de l"arbitrage actuel. Michel en vient à évoquer les difficultés rencontrées par les arbitres pour régir la mêlée. Il connaît mon penchant pour le jeu de mouvement, mais il sait également que je ne néglige pas cette phase de jeu particulièrement intéressante pour lancer le jeu favorablement quand son déroulement est clair. Je lui rappelais justement que les membres de la commission des règles à l"IRB, dans toutes les expérimentations réalisées dans le monde, ont toujours été très attentifs pour préserver cette phase essentielle et toujours un peu mythique du jeu.

Il me fait remarquer que de nombreux matchs internationaux ont mis et mettent en évidence les difficultés qu'éprouvent les arbitres pour faire jouer les mêlées dans le respect des règles édictées pour cette phase. Ce constat peut facilement être illustré par quelques récentes rencontres:Australie-Nouvelle Zélande jouée à Hong Kong, France-Argentine, Ecosse-Nouvelle Zélande… mais aussi, dans notre championnat domestique.

En refaisant l'histoire, il y a un siècle, la mêlée était la raison d'être du jeu de rugby. A l'origine, c'était une immense machine collective qui visait à transporter le ballon vers le camp ennemi et donnait à l'équipe dominante l'opportunité de pouvoir tirer au but et marquer des points. Il s'agissait en fait d'un immense dribbling collectif qui permettait d'enfoncer la défense adverse et de conserver le ballon le plus longtemps possible. Les mêlées pouvaient durer jusqu'à 20 minutes. Le combat pour avancer dans cette seule forme de jeu collective générait des comportements violents qui se sont atténués en 1874 avec l'apparition de la règle du tenu et du hors-jeu. Le ballon va davantage circuler à la main vers l'arrière. Ce mouvement des joueurs et du ballon va entraîner une autre distribution des joueurs dans le champ de jeu. L'énorme mêlée compacte va perdre du volume puisque les joueurs seront obligés d'occuper plus les espaces latéraux pour faire face au jeu de passe et course qui se développait là où il y avait de la place.

En fait la mêlée évoquée qui ne réglementait pas le nombre de joueurs était une mêlée ouverte c'est aussi pour cela que ce nombre au fil du temps n'a jamais été limité. Ce n'est que par la suite que le législateur a introduit la mêlée fermée (appelée maintenant mêlée ordonnée) afin de reprendre le jeu quand l'arbitre l'arrête.

L'existence de la mêlée doit être défendue, elle est l'origine de notre jeu. Sur 10 m², elle regroupe 18 joueurs ouvrant ainsi des espaces pour autoriser le jeu et sa continuité. Elle est une formidable rampe de lancement de jeu. La règle actuelle des 5m, pour ceux qui ne participent pas à la mêlée, permet d'enrichir les options de jeu des attaquants et facilite la continuité.

Mais revenons au constat de Michel. Pourquoi tant de difficultés arbitrales?

- La mêlée est une machine légiférée pour gagner le ballon au talonnage et à la poussée. Pendant longtemps cette conquête était assurée par le talonnage, puis plus tard par le talonnage et la poussée. Aujourd"hui, le talonnage a été remplacé par l"introduction illicite et la poussée.

- Dans la règle, la mêlée commence quand le ballon quitte les mains du joueur introduisant le ballon. Les joueurs de première ligne accordent une importance majeure à l'engagement. Pour les "grands spécialistes", il n'y a pas de bonne mêlée sans bon engagement. Elle se gagne à l'engagement.

- La poussée est collective mais la majorité des tricheries sont individuelles.

La mêlée est devenue une phase de combat pour la conquête.

L"évaluation de la solidité d"une équipe en mêlée n"est plus jugée par la faculté de son collectif à gagner le ballon mais par la qualité de ses conquêtes et /ou par la capacité à rendre mauvaises les conquêtes adverses.

Que doit surveiller l"arbitre doté de deux yeux humains et non des yeux à facettes de la mouche (c"est dommage !)?

1. Les séquences d'engagement
2. Les liaisons de 16 joueurs
3. Les axes de poussée
4. L'introduction du ballon, puis après...
5. La liaison des troisièmes lignes
6. La non-utilisation des mains pour talonner
7. L'action des demis de mêlée
8. Le respect des lignes de hors-jeu par les lignes arrières qui cette saison ont été reculées de 5 mètres (amplifiant ainsi les distances entre les joueurs à surveiller...)

Les quatre dernières surveillances doivent être réalisées simultanément. Est-ce possible pour un HOMME?

Propositions pour améliorer la gestion arbitrale de la mêlée au haut niveau, avec des moyens de communications efficaces, en conservant la règle actuelle.

Les juges de touche n"existent plus (dans le vocabulaire non innocent...) on les appelle arbitres assistants. Ayant ci-dessus exposé l"impossibilité pour un seul homme d"arbitrer une phase aussi complexe, il serait judicieux d"élaborer un protocole afin de déterminer les rôles de l"arbitre et des arbitres assistants lors du déroulement d"une mêlée. Si les juges de touche sont devenus des arbitres assistants, cela signifie qu"ils peuvent avoir le rôle d"arbitre

=> Nécessité d'élaborer un protocole.

Protocole souhaitable en mêlée :

L"arbitre resterait dans la zone délimitée par les lignes des 15 mètres et se trouverait très souvent avec le joueur introduisant le ballon (ce qui n"est pas le cas actuellement où l"arbitre, dans certains matchs, se trouve à 98% positionné côté opposé au joueur introduisant le ballon)

Que fera l'assistant arbitre?

- En adoptant un positionnement dans la zone 15 m- ligne de touche, l'assistant arbitre, à l'aide du moyen de communication, signalera à l'arbitre toutes les fautes concernant la mêlée et ne relevant pas de la Règle 10 (Jeu déloyal).

- L'assistant le plus proche de la mêlée surveillera les ¾ attaquants et signalera le cas échéant leur positionnement illégal. L'assistant le plus loin de la mêlée gèrera les ¾ de l'équipe défendante et signalera le cas échéant leur positionnement illégal.

- A l'aide du drapeau, en le tendant, l'assistant arbitre signalera les fautes relevant de la Règle 10 : effondrement délibéré, soulevé délibérément ou faire sortir un adversaire de la mêlée ordonnée.

Pour tous les autres niveaux de la pratique

C"est surtout à ces niveaux que la dangerosité de la mêlée est malheureusement mise en évidence. Cette dangerosité est surtout réelle à l"engagement. A tous les niveaux, la force d"une mêlée est démontrée par la qualité de ses conquêtes, ainsi que par sa faculté à défendre en poussant sur conquête adverse. Il ne faut donc pas interdire à une équipe de pousser, il faut limiter les risques de l"engagement ainsi que les risques d"une poussée prolongée.

Que pourrions-nous faire :

- L'engagement se fait sur le mode de la mêlée simulée : on se pose.
- Quand la mêlée est stable, l'arbitre ordonne l'introduction.
- La mêlée commence quand le ballon touche le sol.
- Au moment où le ballon touche le sol la poussée commence.
- Limiter la poussée à 1m50.

La mêlée ne fait pas partie des règles fondamentales du rugby. Elle est cependant une des images forte du jeu. Elle le caractérise et en font sa spécificité. Il n"est donc pas question par ces propositions de la dénaturer.

Ces quatre modifications devraient permettre à un arbitre, même seul, de manager le mieux possible et dans les meilleures conditions cette phase. Créer ces bonnes conditions pour les arbitres participent non seulement à améliorer le spectacle mais visent aussi à assurer la sécurité des pratiquants.

Rugbyrama - Pierre Villepreux - 13/01/2009 15:08

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sha
Joue en Fédérale 2
000000000--------
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1680
Age : 50
Supporter(trice) : Equipe de France, All Blacks et le CASL
Date d'inscription : 06/04/2005

MessageSujet: Re: L'arbitrage et la mêlée   Mer 14 Jan 2009 - 18:14

oui et meme la c'est coton a arbitré. On a ete arbitré 8 fois cette annee et on a eu 8 arbitrages differents pour la meme regle des 1.5m
Certains laissent faire. d'autres sifflent des que ca pousse un peu, d'autres encore sanctionnent a tour de bras donc tres difficiles

_________________
Je Propose, on cause
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.chez.com/rugbytignes/
Sp@RtiS
Joue en Fédérale 3
00000000---------
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1187
Age : 32
Supporter(trice) : Tou-lou-sains, Tou-lou-sains.
Date d'inscription : 06/02/2006

MessageSujet: Re: L'arbitrage et la mêlée   Jeu 15 Jan 2009 - 7:53

Chez nous, c'est plutôt assez laxiste, ou du moins, on entend stoppez la poussée, et on arrête. Ça se siffle très très rarement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ref'
Joue en 4ème Série
00---------------
avatar

Masculin
Nombre de messages : 71
Age : 30
Date d'inscription : 13/02/2006

MessageSujet: Re: L'arbitrage et la mêlée   Lun 26 Jan 2009 - 21:26

Sur cette question des 1,50m, il y a souvent un problème de compréhension de la règle chez les arbitres qui explique les différents sons de cloche dont vous faites part, en particulier sur le moment où il est nécessaire de mettre fin à la poussée. C'est un soucis que l'on rencontre à des niveaux de compétitions inférieures, notamment en séries territoriales, mais très peu au-dessus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sha
Joue en Fédérale 2
000000000--------
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1680
Age : 50
Supporter(trice) : Equipe de France, All Blacks et le CASL
Date d'inscription : 06/04/2005

MessageSujet: Re: L'arbitrage et la mêlée   Jeu 29 Jan 2009 - 22:36

oui mais le probleme comme cela c'est passe dimanche est que l'arbitre a laisse passe tellement de choses que s'ebn ai devenu injouable. Certes on a pas bien joue mais apres le match l'arbitre a dit que si il avait du tout siffle , le match se terminait avant la fin....

_________________
Je Propose, on cause
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.chez.com/rugbytignes/
Bernard Laparte
Joue en Fédérale 1
0000000000-------
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2347
Age : 35
Supporter(trice) : ASM, mais j'habite à Saint-Jacut de la mer
Date d'inscription : 21/12/2004

MessageSujet: Re: L'arbitrage et la mêlée   Ven 30 Jan 2009 - 18:18

Le problème, c'est qu'en fait, 1,50 m, si on y regarde bien, c'est énorme. C'est rare, une mêlée qui progresse sur plus d'1,50m. Ceci dit, je suis contre cette histoire de 1,50 m......
En revanche, je suis pour son système d'arbitrage que je trouve intéressant, mais en fait, ça fait des années pour que je milite pour au moins un arbitre en plus.....
L'histoire d'entrer façon melée simulée, et de pousser après l'introduction est bizarre également. A voir si ça pourrait marcher aussi.......

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sp@RtiS
Joue en Fédérale 3
00000000---------
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1187
Age : 32
Supporter(trice) : Tou-lou-sains, Tou-lou-sains.
Date d'inscription : 06/02/2006

MessageSujet: Re: L'arbitrage et la mêlée   Lun 2 Fév 2009 - 11:10

Bernard Laparte a écrit:
Le problème, c'est qu'en fait, 1,50 m, si on y regarde bien, c'est énorme. C'est rare, une mêlée qui progresse sur plus d'1,50m. Ceci dit, je suis contre cette histoire de 1,50 m...
C'est rare car au niveau professionel les mêlées sont très équilibrées, mais au niveau amateur, si on avait le droit de le faire, je peux te dire qu'1m50 c'est rien, et ça m'est arrivé de pousser facilement les 1m50...

Bernard Laparte a écrit:
L'histoire d'entrer façon mêlée simulée, et de pousser après l'introduction est bizarre également. A voir si ça pourrait marcher aussi.......
On en est aujourd'hui à une forme rapprochée si on regarde bien quand même, on n'est pas censé pousser avant l'introduction. Cela dit au niveau da la sécurité des premières lignes cela serait une avancée considérable Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bernard Laparte
Joue en Fédérale 1
0000000000-------
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2347
Age : 35
Supporter(trice) : ASM, mais j'habite à Saint-Jacut de la mer
Date d'inscription : 21/12/2004

MessageSujet: Re: L'arbitrage et la mêlée   Lun 2 Fév 2009 - 18:44

Sp@RtiS a écrit:
Bernard Laparte a écrit:
Le problème, c'est qu'en fait, 1,50 m, si on y regarde bien, c'est énorme. C'est rare, une mêlée qui progresse sur plus d'1,50m. Ceci dit, je suis contre cette histoire de 1,50 m...
C'est rare car au niveau professionel les mêlées sont très équilibrées, mais au niveau amateur, si on avait le droit de le faire, je peux te dire qu'1m50 c'est rien, et ça m'est arrivé de pousser facilement les 1m50...

Bernard Laparte a écrit:
L'histoire d'entrer façon mêlée simulée, et de pousser après l'introduction est bizarre également. A voir si ça pourrait marcher aussi.......
On en est aujourd'hui à une forme rapprochée si on regarde bien quand même, on n'est pas censé pousser avant l'introduction. Cela dit au niveau da la sécurité des premières lignes cela serait une avancée considérable Smile
On n'est pas censés, oui, effectivement, mais dans les faits, tout le monde le sait : une mêlée se gagne sur l'impact.
Ceci dit, l'avantage de la formule de Villepreux avec une entrée sans impact, c'est que le poids des piliers serait moins important au profit de la technique..... Mais en même temps, ça dénaturerait tout de même beaucoup cette épreuve de force.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sha
Joue en Fédérale 2
000000000--------
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1680
Age : 50
Supporter(trice) : Equipe de France, All Blacks et le CASL
Date d'inscription : 06/04/2005

MessageSujet: Re: L'arbitrage et la mêlée   Mar 3 Fév 2009 - 20:48

oui mais en serie regionale certaines melees sont tellement faible que rien qu'a l'impact on les pousse alors les 1m50 j'en parle pas

_________________
Je Propose, on cause
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.chez.com/rugbytignes/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'arbitrage et la mêlée   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'arbitrage et la mêlée
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les décisions du comité après un arbitrage LCA
» L'arbitrage
» Info club arbitrage
» La vidéo et l'arbitrage
» Evolution de l'arbitrage

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rugby et Compagnie :: *** Secteur Technique *** :: L'entrainement, Les phases de jeu, Le match, L'adversaire ..-
Sauter vers: